Vidéo : Expo Culturelle et Animation Touristique incluant la Grimpe d’Arbres

15 Mai 2017

Turicentro Atecozol, Izalco, El Salvador

Événement :

Art et Culture du Salvador

au

Turicentro de Atecozol

organisé en partenariat avec la Casa de la Cultura de Izalco et Esfe-Agape

dans le Turicentro Atecozol de Izalco.

Approche : Tourisme responsable et sauvegarde du patrimoine culturel

 
Public présent

les Étudiants en gestion et développement touristique de Esfe-Agape

et

les lycéens de la terminale Patrimoine Culturel d’Izalco

et également

 

deux garde-forestiers de l’Aire Naturelle Protégée Plan de Amayo,

au Salvador :

Marta et Alba Contreras,

Grimpeurs d’arbres :

Ismael Molina et Brian Vladimir Chinchilla,
 
tous deux membres des Grimpeurs de l’Impossible

 

Alba Contreras grimpant un arbre d’Ojushte de plus de 40m
atonatl, atunal, izalco, turicentro, atecozol, cooperation internationale, el salvador
previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider
 

Ce jour là,

les étudiants en Gestion et Développement Touristique de Esfe-Agape, s’amusèrent en grimpant aux arbres. Ces jeunes qui se préparent pour devenir les futurs guides touristique du Salvador, purent en apprendre davantage sur la grimpe d’arbres, cette technique innovante permettant d’accroître l’offre écotouristique et de tourisme d’aventure. Faut dire qu’ils étaient entre de bonnes mains. Deux des seuls grimpeurs d’arbres diplômés du Salvador, deux membres «  des Grimpeurs de l’Impossible » étaient en charge de l’événement. C’est afin de partager leurs techniques de grimpe que Brian et Ismael avaient fait la route depuis leur Caserío de San Miguelito situé à l’entrée du plus grand parc national du Salvador, el Parque Nacional El Imposible.

Si les élèves de Esfe-Agape auront besoin encore de s’entraîner encore pour bien maîtriser toutes les techniques, tous reçurent pour intégrer cette activité à l’offre touristique salvadorienne. Les élèves les plus attentifs se souviendront encore longtemps que la Grimpe D’Arbres est également un outil d’exception pour la recherche scientifique en forêt tropicale, pour collecter graînes et fruits ainsi que pour l’élagage.

El Imposible, cooperation, internationale, salvador
Parque Nacional El Imposible, El Salvador

Les lycéens de la terminale Patrimoine Culturel de l’Instituto Nacional de Izalco ne restèrent pas derrière. Eux aussi participèrent activement. Bien sûr, ils durent mouiller la chemise et endurer quelques montées d’adrénaline suspendus à arbre d’amate de plus de 40 m de haut. Eux aussi se seront amusé ce jour-là. Mais bien au-delà. Avant toute autre chose, il fut question d’Art et Culture du Salvador avec l’exposition  de la Casa de la Cultura de Izalco.

Exposition  de la Casa de la Cultura de Izalco

previous arrow
next arrow
PlayPause
Shadow
Slider

On parla de culture, mais comment pourrait-il être question de culture si on laisse les langues locales tomber dans l’oubli? Car si aujourd’hui la langue officielle du Salvador est l’espagnol, il n’en a pas toujours été ainsi. A l’époque pré-colombienne on parlait le nahuatl dans ce qui est de nos jours le Salvador. C’est la langue des ancêtres. Une langue que parle sans difficulté le guide et ancien élève de ESFE, Gerson Ramos, qui eut la patience de nous apprendre à compter dans cette langue et nous partagea quelques faits historiques, à l’image de l’histoire d’Atunal qui résista à l’envahisseur espagnol. Sa légende raconte que le 8 juin 1524 il perfora d’un seul coup de lance la cuisse du conquistador Pedro Alvarado, tuant du même coup son cheval.

Mais au mieux de tout vous racontez, pourquoi ne regarderiez-vous pas plutôt la vidéo… La prochaine nul doute que vous vous joindrez à nous.

 


Pour en savoir plus sur le Parque Nacional El Imposible :

http://www.marn.gob.sv/parque-nacional-el-imposible

http://www.salvanatura.org/parque-nacional-el-imposible

* Le caserío est la plus petite division administrative du Salvador. Elle est employée essentiellement en zone rurale. En français Cette division peut correspondre à villages, hameaux ou lieux-dits, soit un ensemble formé par un nombre réduit de maison.

*Nous organisons depuis 2015 des événements de grimpe d’arbres en collaboration avec Esfe-Agape en profitant à chaque fois pour intégrer les thématiques suivantes : protection de l’environnement, sauvegarde du patrimoine culturel, art et culture du Salvador.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *