Reforestant pour la Vie à San Andrés

Article écrit par Juan Carlos Lozano A.

Coordinateur  de Reforestando El Salvador

 L’Aire Naturelle Protégée (ANP) de San Andrés se situe dans la municipalité de Ciudad Arce, département de La Libertad au Salvador. L’ANP de San Andrés couvre 83.86. Ha. Elle fut déclarée comme Aire Naturelle Protégée le 4 de septembre 2007 par le Ministère de l’Environnement du Salvador (MARN)*.

 Par le passé, la couverture forestière a été substituée par des arbres pour la production de produits ligneux occasionnant un déséquilibre. Actuellement, la ANP de San Andrés est victime d’incendies de forêt (1) et d’usurpation de ses terres à des fins agricoles qui ont pour conséquence une dégradation systématique des sols s’accroissant chaque année et une perte de biodiversité ; cela en dépit du fait que la Loi des Aires Naturelles protégées* du pays mentionne à l’article 44 que sont des infractions graves :

Literal b) Développer des activités agricoles non-autorisées y a) Couper des arbres, des arbustes ou tout autre type de végétation représentative, sans Autorisation.

Article 45 : Sont des infractions très graves, Literales a) Détruire ou endommager les ressources naturelles existantes dans ce lieu ; c) Couper arbres ou arbustes ou tout autre type de végétation, sans l’autorisation correspondante et occuper ou rester à l’intérieur de l’Aire Naturelle Protégée dans un le but d’y habiter ou autres (actions) qui altèrent l’état de l’Aire.

 Comme mesure de récupération et de restauration de l’ANP San Andrés, en juin 2012, une partie du voisinage du canton de San Andrés, – des personnes conscientes de la problématique ayant la vision de conserver ses ressources naturelles et protéger la vie – avec l’initiative régional « Reforestando Centroamérica  », au travers du mouvement Jóvenes para el Medioambiente*, s’est articulé l’effort  de planification d’une journée de campement pour exécuter la première session de plantation d’arbres d’espèces natives du Salvador dans l’ANP. Activité qui donne lieu à un plan de restauration de l’ANP et qui fut l’année suivante dirigée par Asociación Local Ecológica de Comunidades Unidas (2) (ALECU) ndt4. A l’heure actuelle, ALECU est devenu un référent de la défense et de la restauration de l’ANP San Andrés.

ANP San Andrés, Salvador Nature et Solidarite reforestation Reforestando Centroamérica.
Campement du 29 et 30 de juin de 2012, ANP San Andrés, Campagne de reforestation Reforestando Centroamérica.

 C’est ainsi que parmi les actions pour restaurer l’Aire, le 1 mai passé (2015), Journée Internationale des Travailleurs/es, ALECU a mis en œuvre le lancement de la campagne de reforestation intitulée « Reforestando por la Vida 2015* », avec une journée de plantation d’arbres dans l’ANP San Andrés. A cette campagne participèrent des garde-forestiers du MARN*, des représentants de la Division de l’Environnement de la Police Nationale, des étudiants du collège de San Andrés, des membres du groupe 10 des scouts, des personnes du canton San Andrés et des étudiants universitaires.

 A cette opportunité furent plantés 430 arbres des espèces suivantes : chaquiro, cortéz blanco, laurel, árbol de pan y cedro.

Tableau No. 1 Noms des espèces d’arbres plantés

Nom commun

Nom scientifique

Famille

Chaquiro

Colubrina ferruginosa

Rhamnaceae

Cortez blanco

Tabebuia ochracea

Bignoniaceae

Laurel

Cordia alliodora

Boraginaceae

Árbol de pan

Artocarpus altilis

Moraceae

Cedro

Cedrela salvadorensis

Pinaceae

Source : Juan Carlos Lozano A.

 Il en est espéré un bénéfice à moyen et long terme pour les familles qui vivent dans les cantons de San Andrés, El Conacaste et Lomas de Andalucía voisins de l’ANP au travers des services environnementaux.

ANP San Andrés, Salvador Nature et Solidarite reforestation Reforestando Centroamérica.
Lancement de la Campagne de reforestation « Reforestant pour la Vie 2015 », ANP San Andrés.

 ALECU, en collaboration avec des garde-forestiers, sera chargé du suivi du développement des arbres de l’ANP.

 Entre les mois de mai, juin et juillet, il a été planifié des journées de reforestation en faisant participer différents acteurs de la société, les enfants, les jeunes, universitaires et la population en général, pour qu’ils aient l’expérience de collaborer à des initiatives en faveur de l’environnement.

Traduit de l’espagnol par P.A. Rigaudière


*Notes du traducteur*

(ndt1) En español  Ministerio de Medio Ambiente y Recursos Naturales (MARN)

(ndt2) En español Ley de Áreas Naturales Protegidas

(ndt3) En français Jeunes pour l’Environnement

(ndt4) En français Association Écologique de Collectivités Locales Unies

(ndt5) En français « Reforestant pour la vie 2015 »

(ndt6) Au Salvador il est commun d’employer le terme « guardarecursos » pour garde-forestiers ce qui se traduit littéralement par garde-ressources.


Bibliographie

(1) Diario El Mundo.com.sv  7/02/15, Xenia González ‘99% de los incendios forestales son provocados’ <http://elmundo.com.sv/99-de-los-incendios-forestales-son-provocados/>

(2)  MARN,  20/05/13. ‘Comunidades contrarrestan usurpación con reforestación en Área Natural Protegida San Andrés’.  <http://www.marn.gob.sv/index.php?option=com_content&view=article&catid=1:noticias-ciudadano&id=1759:comunidades-contrarrestan-usurpacion-con-reforestacion-en-area-natural-protegida-san-andres>

(3) Facebook Reforestando Centroamerica <https://es-la.facebook.com/reforestandocentroamerica>

Une pensée sur “Reforestant pour la Vie à San Andrés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *