El Imposible 2015 : l’avis d’Erwan, d’Utopiarbre

Sangha Matias Loubes El Imposible 2015
Photo K.D. Borensztein pour N&S

Lorsque “Cap’taine Matias”, responsable de l’association tout là haut, a fait appel à moi pour le Salvador, nous avions déjà travaillé ensemble en RCA, et je savais qu’on était complémentaire pour cette mission de formation en milieu spécifique.

Il m’a expliqué la philosophie de la structure Nature et Solidarité, ses objectifs…

Ce qui ma attiré dans un premier temps, c’est cet esprit d’apprendre à pêcher à ceux qui ont faim, et non de leur donner du poisson…

J’ai aussi apprécié ce “fil vert”, celui de l’écoute, du respect, de la tolérance qui sont les bases d’une communication constructive, qui permet de comprendre l’autre, et donc de mieux répondre à ses besoins.

Le fond était bon, la forme, c’est encore autre chose…

Général (Pierre-Alexis), le feeling est bien passé.

El Imposible 2015 Nature et Solidarite
Photo : K.D. Borensztein pour Nature et Solidarité

L’expérience de plus de 3 ans du Général, son approche des faits rassurent, font voir les choses autrement. Après avoir posé mes 10 000 questions, et en avoir eu les réponses, j’ai tout de suite signé pour cette aventure !

Cette préparation psychologique en amont a facilité notre adaptation à des us et coutumes différentes des notre. Avoir un guide traducteur particulier pour visiter un pays, pour mieux comprendre les habitudes de vie des Salvadoriens, les difficultés qu’ils rencontraient c’est trop bon !!!

Grimper les géants du monde végétal n’était pas une découverte pour eux ;

le faire en toute sécurité si !!!

El Imposible 2015 Nature et Solidarite
Photo : Sobeyda A. Godinez

Ce fil vert c’est rapidement confirmé avec l’ADESCO du village. Une équipe solide, solidaire qui nous a “pouponnés” tout au long de notre séjour, nous offrant les moyens de travailler dans des conditions optimales. Nous avons bien sûr rencontré certaines difficultés, mais à chaque fois, le collectif (nous-eux) a réussi à pallier ces problèmes et à trouver des solutions.

Un autre aspect qui m’a motivé à partir, c’est le fait de scinder les temps de formation. Cette stratégie permet de suivre les fruits de notre travail, de prendre du recul (eux comme nous), de laisser du temps pour faire mûrir les choses, de ne pas surcharger les contenus de formation. On n’arrive pas un jour pour repartir le lendemain, sans savoir ni s’inquiéter de ce que sont devenus nos camarades… On garantit le “service après vente”…

El Imposible 2015 Nature et Solidarite
Photo : K.D. Borensztein pour Nature et Solidarité

Ce suivi de cohorte va donc nous faciliter les choses lors de notre prochaine visite pour attaquer la deuxième partie du cursus de formation, la partie plus technique des ateliers spectaculaires, des installations éphémères comme des filets….

Viendra ensuite la partie scientifique, le côté “que reste t il dans nos forêts?” Là encore, la stratégie de répartition dans le temps prend tout son sens… Quand on arrivera à cette étape, on ne ramènera pas que des techniciens de métropole, on aura une main d’œuvre qualifiée de qualité sur place apte et motivée à encore ingurgiter des informations.

Enfin, quand tous ces stagiaires auront acquis toute cette expérience, ils deviendront formateurs à notre place… Et ce seront des bons, des très bons…

Et puis voilà, nous aurons rempli notre mission, la boucle sera bouclée !

Pour arriver à atteindre ces objectifs, nous sommes conscient qu’il faudra trouver des partenaires extérieurs, capables de nous soutenir financièrement, car l’argent reste le nerf de la guerre… Notre enthousiasme et notre énergie ne suffiront pas. Mais je crois que vu l’avancée du projet, nos résultats, nos projections futures, des hommes et des femmes croiront en nous, en eux, et investiront dans cette aventure !!!

Dans tous les cas, notre Président, Ming Chau, reste ultra motivé et garant du suivi des troupes, et il sait que l’équipe que constitue maintenant “Nature et solidarité” ira au bout !!!

Salutations Arborées,

Erwan

Utopiarbre

2 pensées sur “El Imposible 2015 : l’avis d’Erwan, d’Utopiarbre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *